top of page
  • Photo du rédacteurRédacteur

portrait de militante : Cécile Bazurault, dans la mêlée avec les agent·e·s d'Aucamville

Dernière mise à jour : il y a 46 minutes



PEUX-TU TE PRÉSENTER ?


Bonjour, je m’appelle. Née à Paris, j’ai grandi dans la Vienne et j’ai 48 ans. Maman de 3 filles et de 4 garçons qui ont entre 10 et 28 ans, j’habite la partie toulousaine du centre d’Aucamville.


QUEL EST TON MÉTIER ?


Je suis agente de restauration et cheffe d’équipe depuis septembre 2023. J’encadre 5 personnes. Ma formation professionnelle provient de mon expérience précédente en tant que gouvernante dans un hôtel de l’ensemble du Futuroscope à Poitiers.


QUEL EST TON PARCOURS MILITANT ?


Tout a été rapide pour moi. En 24 heures, je dépose une liste et une semaine après, je suis élue. En mobilisant une vingtaine de collègues de mon service, nous récoltons une soixantaine de voix et un siège qui fait que nous sommes représentatifs. Je ne savais pas tout ce qui allait m’arriver. Ce sont mes collègues qui m’ont demandé d’être tête de liste.


QUEL ÉLÉMENT DÉCLENCHEUR T’A FAIT ADHÉRER À LA CFDT ?


J’ai contacté plusieurs syndicats. Le seul qui a pris le temps de nous écouter, c’est la CFDT. Audrey Gonzalez et Olivier Vacilotto ont fini de me convaincre.


QUELLES SONT TES MISSIONS AU SEIN DU SYNDICAT INTERCO ?


Je suis au Conseil syndical Interco 31-09 et secrétaire de la section CFDT d’Aucamville.


QU’ATTENDS-TU AUJOURD’HUI DE LA CFDT ?


Je suis une utopiste et j’ai l’espoir de faire bouger les lignes. Même si c’est compliqué, je m’accroche. Je veux modifier les mentalités. Dans la territoriale, il existe trop d’inégalités. J’ai été surprise et écœurée par la précarité. Des agents étaient appelés pour 17 ou 20 heures selon les mois et ils n’arrivaient pas à vivre avec leur rémunération. Mon premier combat a été d’obtenir la titularisation de 3 agents et des temps complets pour 7 autres. C’est la première fois que je me syndique mais j’ai vraiment l’impression qu’avec la CFDT, on peut changer l’avenir de nos collègues. La territoriale est dans la proximité avec les gens, il faut que l’on soit traité à notre juste valeur pour ce qu’on leur apporte.


Lire notre journal Graines d'info - février 2024.



202402 GRAINES D INFO
.pdf
Download PDF • 835KB

49 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page